UNE DÉCENNIE S'OUVRE POUR LES JURISTES

 

Une décennie s'ouvre pour les juristes

 

Editorial - Marc Mossé, Président de l'AFJE - JEM 35 Janvier 2020 

L’arrivée de l’année 2020 clôture pour l’AFJE une décennie marquée par l’élargissement et le renforcement de son rôle comme interlocuteur privilégié des juristes d’entreprise. La période qui s’achève nous a permis de construire des projets fleurissants et de poser les bases d’une année 2020 qui s’annonce particulièrement mémorable pour notre profession.

En 2019 nous avons partagé des moments forts qui nous rendent fiers du chemin parcouru et de la vitalité de notre association. En premier lieu la célébration des 50 ans de l’AFJE nous a permis de revenir sur les chantiers sur lesquelles l’association s’est engagée au cours de son demi-siècle d’existence et de réfléchir aux nouveaux défis auxquels nous devrons répondre. La construction d’une grande communauté de juristes, la réflexion sur la formation initiale et continue, l’ascension des juristes dans la fabrique du Droit ainsi que la réaffirmation de la responsabilité sociale des juristes sont les piliers sur lesquelles nous continuerons à agir afin que le juriste d’entreprise puisse assumer son rôle de créateur de sens dans les sphères juridiques, économiques et sociales.

Nous pouvons être tout aussi fiers du Grenelle du Droit qui s’est désormais imposé comme un espace central du dialogue entre acteurs de la filière juridique. Dans une atmosphère constructive et accueillante la troisième édition du Grenelle a encore une fois attiré des intervenants et des participants engagés qui témoignent de l’importance de renforcer les liens entre professionnels du Droit et anticiper les transformations de notre environnement.

Le grand enjeu de 2020 et de la décennie qui s’ouvre sera incontestablement l’obtention de la confidentialité des avis des juristes d’entreprise. En 2019 un pas essentiel a été franchi grâce à la publication du « Rapport Gauvain » qui place la question de la confidentialité des avis comme un enjeu stratégique pour protéger l’attractivité de la France et la compétitivité des entreprises françaises. En 2020 nous devons saisir l’opportunité qui est placée devant nous pour faire avancer une réforme qui est tout aussi indispensable au bon exercice de notre métier qu’à l’intérêt général. Nous sommes convaincus que le rapport sera suivi d’effets et nous participerons à surmonter les difficultés qui puissent surgir. Après 40 ans de travail de l’AFJE sur le sujet nous sommes sans doute capables de faire entendre notre voix et de répondre aux interrogations des autorités. Nous croyons à l’intelligence collective de la communauté du Droit pour parvenir à un résultat qui soit satisfaisant pour tous.

2020 ouvre un cycle et nous devrons être au rendez-vous en continuant à travailler pour le renforcement de la place du Droit au sein de l’entreprise et de notre société.