Mieux communiquer : vital pour les juristes d’entreprise

Par Colm Mannin.

Longtemps considérés comme "des gens de dossiers", les juristes d’entreprise se trouvent confrontés aujourd’hui à la nécessité de maîtriser les techniques de communication pour animer une réunion, motiver et convaincre, gérer  les  tensions au sein d’une équipe, faire du lobbying  et même aider un dirigeant à se préparer pour une interview avec un journaliste, voire un juge d’instruction…
Savoir parler en public est d’autant plus utile que les auditoires potentiels d’un juriste d’entreprise sont nombreux et variés (commissions d’enquête, réunions d’expertise judiciaire, formations dispensées aux opérationnels, etc.). Les praticiens du  contentieux peuvent avoir des opportunités occasionnelles de plaider devant un tribunal d’arbitrage, un conseil de prud’hommes,  un tribunal administratif  et, plus couramment, devant un tribunal de commerce.
Pourtant,  rares  sont  les  juristes  qui  osent  prendre  la  parole en  public.  Même  lors  d’un  séminaire  annuel  de  la  direction juridique du groupe, très peu interviennent, ne serait-ce que pour poser une question, faire une remarque ou exprimer une opinion. De telles réticences peuvent devenir de vrais handicaps face à l’élargissement du rôle du juriste d’entreprise, l’exposant à  des  situations où il pourrait se trouver en première ligne devant un auditoire expectatif. Les juristes n’échapperont pas aux enjeux des questions de gouvernance, d’atteinte à l’image et à des cas de gestion de crise. Il est significatif d’ailleurs que la maîtrise des techniques de communication figure souvent parmi les attributs attendus d’un directeur juridique dans un
monde de plus en plus interconnecté et hyper médiatisé.
Les formations en prise de la parole en public et techniques de communication existent, les publications aussi et même des sites et blogs en ligne, si bien qu’il est tout à fait possible pour une direction juridique d’intégrer un programme customisé dans ses objectifs de formation continue.
Après, c’est une question de pratique, plus ou moins régulière. Certains juristes d’entreprise interviennent dans des réunions de  Toastmasters  et  même  des  clubs  de  débats  en  langues étrangères.  D’autres s’entraînent en donnant des cours dans les universités et écoles de commerce, en animant des commissions spécialisées de l’AFJE par exemple et en intervenant dans des colloques et séminaires. Sans parler des présentations et formations qu’ils dispensent dans leurs entreprises.
Une chose est sûre : un juriste qui se présente bien en public rend un grand service à son entreprise et valorise l’image de sa
profession
.


Publié le 06/12/2017